Douleur: connaissez-vous le Gate Control System ?

Cette semaine, le kiné du « Point » nous fait découvrir le Gate Control System, une spécificité du corps qui nous permet de combattre la douleur.

Il s’agit d’une réaction naturelle qui se déclenche lorsqu’une douleur survient. Ainsi, nous nous frottons la peau quand celle-ci nous fait mal, nous recourons au massage du dos quand celui-ci est douloureux, ou bien encore nous mettons un bandage sur une articulation endolorie. Et si tous ces gestes soulagent, c’est grâce au Gate Control System. Explications.

Question de calibre

Le message douloureux est véhiculé par des récepteurs à la douleur, appelés nocicepteurs, jusqu’au cerveau. Il emprunte des nerfs de petit calibre qui véhiculent le message nerveux à une vitesse lente (30 mètres par seconde). Ces nerfs de petit calibre sont assimilables à une route nationale dont la vitesse est inférieure à celle d’une autoroute.

La sensibilité tactile est véhiculée par des fibres neurologiques de gros calibre appelées Aβ, elles sont myélinisées, ce qui accélère considérablement la vitesse de conduction du message nerveux (100 mètres par seconde). Elles sont assimilables à des autoroutes dont la vitesse est très supérieure à celle des routes nationales. Ainsi, pour résumer, le message sensitif (toucher) est véhiculé par des autoroutes à une vitesse trois fois supérieure à celle des messages douloureux.

Bouchon au péage

La situation devient intéressante quand ces messages convergent au niveau d’un « péage » c’est-à-dire d’un neurone situé dans la moelle épinière. Au « péage », les routes se croisent, mais le message issu des fibres de gros calibre est toujours prioritaire sur le message issu des fibres de petit calibre. Ce mécanisme implique donc qu’en cas de convergence d’un message tactile et d’un message douloureux, le message tactile a la priorité au péage et provoque donc le blocage de la transmission du message douloureux. C’est la raison pour laquelle les massages et autres bandages ou contentions soulagent la zone sur laquelle ils sont appliqués.

Des équipements médicaux ont été développés à partir de ce mécanisme d’auto-soulagement, il s’agit de traitements sous forme d’électrothérapie appelée TENS. Ces courants antalgiques sont pratiqués chez les kinésithérapeutes, mais sont aussi prescrits en centre antidouleur afin de lutter contre les douleurs qui résistent aux traitements conventionnels.

Source : Le Point

Le Kotaodo declenche le Gate contrôle système et soulage les maux de dos.

N’attendez pas, essayez le !

 

Aller à la page d’accueil